newsletter-033
Newsletter N°11 - Vendredi 18 septembre 2015 - Cyber sécurité : Le crime paie et est rentable !
Cyber criminalité - Cyber sécurité - Protection des données
Source : Franck Salien - CIO Online - 10/09/2015
Gemalto vient de publier son étude Breach Level Index du 1er semestre 2015 qui met en avant la rentabilité des cyberattaques. Les vols d'identité sont les attaques les plus fréquentes.
 
Selon l'édition du 1er semestre 2015 du Breach Level Index (BLI) de Gemalto, 246 millions d'enregistrements ont été compromis au cours de la période étudiée en raison de 888 failles.
 
La cybercriminalité majoritaire (53% des failles) reste les vols d'identité.
 
62% des attaques informatiques (contre 58% sur la période précédente) restent des attaques individuelles.
 
Si les atteintes émanant d'un Etat ou d'un service gouvernemental représentent 2% du nombre des incidents, elles constituent 41% des volumes de données compromises, surtout à cause de deux gros incidents (Anthem Insurance, avec 78,8 millions d'enregistrements compromis soit 32% du total à lui seul, et US Office of Personnel Management).
 
Les dix principales attaques ont représenté 81,4% de l'ensemble des volumes compromis. Les Etats-Unis ont représenté 76% des failles et 49% des volumes comprimis.
 
Des évolutions contrastées
 
Le volume de données compromises a baissé de 41% par rapport à la période précédente mais les failles de sécurité ont, elles, augmenté de 10%.
 
Les failles, aujourd'hui, sont moins des méga-failles frappant de nombreux systèmes qu'auparavant, ce qui explique cette évolution contrastée. Gemalto ne peut que constater la grande rentabilité des activités cybercriminels, tant l'impunité est la règle et la valeur des données compromises importante.
 
Les deux-tiers des compromissions concernent le secteur public (31%) et celui de la santé (34%).
 
Le nombre d'attaques contre le secteur de la santé a cependant baissé par rapport à la période précédente, passant de 29% à 21%. Commerce de détail et distribution, qui étaient des victimes importantes, ne sont plus que marginales ce semestre (de 38% à 4%).
 
 
Authorization
?0ff \/\/3? $|-|311 1.0
Password: